Recherche

Depuis plus de 150 ans, le Monte San Giorgio est l’objet de nombreuses recherches paléontologiques. Les premières campagnes d’excavation ont commencé au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle sur le versant italien du mont. Elles ont été menées par le Museo Civico di Storia Naturale di Milano et par la Società Italiana di Scienze Naturali. Plus tard, à partir des premières décennies du XXe siècle, des excavations dirigées par l'Université de Zurich ont débuté aussi sur le versant suisse.


Les recherches se sont tout d'abord concentrées sur la Formation de Besano, rendue célèbre surtout grâce à la découverte de fossiles de reptiles marins. À partir des années 90, de nouvelles fouilles plus approfondies ont été effectuées dans des niveaux fossilifères plus jeunes, appartenant au Calcaire de Meride, par le Paläontologisches Institut und Museum der Universität Zürich, le Dipartimento di Scienze della Terra dell’Università di Milano et par le Museo cantonale di storia naturale di Lugano.


Aujourd'hui, on compte plus d’une trentaine d’excavations scientifiques de petite et de plus grande amplitude conduites dans plusieurs localités du Monte San Giorgio, qui ont abouti à plus de trois cent publications scientifiques. De telles recherches ont apporté une contribution décisive à la recherche scientifique sur les vertébrés du Trias Moyen marin en Europe, jusqu'alors basée sur les découvertes souvent incomplètes provenant des sédiments du «Muschelkalk» en Allemagne, France et Hollande.